Les Bains

Les Bains Facade

 

SOCIÉTÉ DES BAINS

 

Les plus célèbres Bains Douches de la capitale, malgré leurs plusieurs vies déjà vécues et près de 130 ans d’histoire, ont failli connaître le coup de grâce en juin 2010, suite à un arrêté de péril dû à des travaux sauvages.

Et c’est pour préserver, rénover, réinventer, sauver cette icône de la vie parisienne que, nous, propriétaires historiques de ce site, avons créé La Société des Bains en 2011.
Depuis, le renouveau des Bains prend forme jour après jour,  dans le respect minutieux de l’esprit des lieux. Vincent  Bastie prépare la réhabilitation complète de l’immeuble et Tristan Auer et Denis Montel/RDAI sa décoration intérieure. Des projets d’architecture sensibles aux différentes strates de l’histoire des Bains, en préservant ce qu’ils étaient, sans nostalgie et avec une inventivité salvatrice.
En été 2014, Les Bains renaitront, le nouvel âge d’une très longue vie à venir: un endroit hybride qui occupera la totalité de l’immeuble. Une maison particulière, un hôtel, un club ? Un lieu chic, mixe, inventif, transculturel, bohème, historique, élégant, accueillant… inédit.

Mais avant la cure de jouvence dans laquelle l’édifice bien malade s’apprête à baigner, une courte parenthèse s’ouvre devant nous : en raison de cet imminent changement de peau, le lieu se trouve totalement vacant pour la première fois depuis 128 ans. Dans la prolongation naturelle de l’âme artistique du lieu, nous avons transformé ce temps suspendu en effervescence créative et fugace. Les Bains se convertissent en une Résidence d’Artistes sous le commissariat d’exposition de Magda Danysz et avec Colombe de la Taille pour la production et la communication de l’évènement. L’intégralité de l’immeuble se pose en un canevas géant livré à des artistes urbains.
Voici qu’une nouvelle génération de talents internationaux créé un œuvre éphémère sur ses murs, entre ses murs, ceux là même qui virent Proust et Basquiat, Joy Division, Wharol et Prince. Un geste symbolique pour renouer avec ce passé si fort et insuffler son renouveau, un manifeste pour proclamer que les Bains, que nous aimons tant, vivront !
C’est bien ici la première page de LA SOCIÉTÉ DES BAINS et le retour de la société des Bains.

— Jean-Pierre Marois

 

In June 2010, a court interdict sanctioning unauthorised building works almost spelt the end of the line for the most famous of all Parisian bath houses, despite nearly 130 years of history and multiple different incarnations.  
In 2011, we, as longstanding landlords of the site, founded La Société des Bains, in order to rescue, renovate and preserve this icon of Parisian life.
Since then, renovation of Les Bains has been progressing daily, with absolute respect for the spirit of the place. Vincent  Bastie is charged with the complete refurbishment of the building and Tristan Auer and Denis Montel/RDAI, the interior design. Architecturally speaking, these projects will be sensitive to the multiple layers of the history of the Bains Douches, preserving their legacy, while employing a redeeming spirit of innovation and eschewing any cloying nostalgia.
Les Bains will be born again in the summer of 2014, for another long life to come. Occupying the entirety of the building, it will be a hybrid venue – a private residence, a hotel, a club? – it will be a chic, inventive, transcultural, bohemian, historic, welcoming and elegant venue… Something novel. 

But there will be a time of gestation before the tired, old building can undergo its wonderful metamorphosis: while awaiting its imminent transformation, the building now lies vacant for the first time in 128 years. In keeping with the artistic soul of the place, we have transformed this dead time into a fleeting, creative buzz. Les Bains will host an Artists’ Residency, and the whole building will be offered as a giant canvas for a plethora of urban artists commissioned by Magda Danysz. Colombe de La Taille/ADL Conseil will handle the whole event communication.
A new generation of international talents will create an ephemeral artwork within and on the very walls which witnessed Proust and Basquiat, Joy Division, Warhol and Prince. A symbolic gesture to renew ties with a marvelous history and usher in a glorious future, a manifesto for proclaiming that the Bains Douches that we love so much, will survive… Long live Les Bains !
It’s the first page of LA SOCIETE DES BAINS and the return of the Bains Douches society.

— Jean-Pierre Marois
Joy Division

Joy Division
Live at Bains Douches, 18 décembre 1979

ORIGINE DU MYTHE

1885 – 1978 « Les Bains Guerbois »

Construit en 1885, l’immeuble avec son perron aux cariatides de bronze et son porche spectaculaire abrite depuis près de 130 ans les plus célèbres Bains Douches de la capitale. « Les Bains Guerbois » furent exploités par la famille Guerbois pendant près d’un siècle jusqu’au début des années 70 avant de fermer définitivement leurs portes. L’espace est un temple de massages et bains sulfureux japonais, russes et turcs. Marcel Proust aimait y venir prendre des bains de vapeurs, les forts des halles -toutes proches- allaient s’y doucher et boire un café calva au petit matin.

1978 – 2010 Salle de concert – Night Club

En 1978, deux amis louent les lieux pour y créer un endroit inédit sur la carte parisienne : une salle de concert rock qui se transformerait en discothèque une fois le concert terminé, tandis qu’à l’étage on pourrait diner jusqu’à fort tard dans un restaurant de nuit doté d’un bar. Ils confient la décoration à un jeune décorateur-designer : Philippe Stark. L’endroit s’érige en institution, à la fois salle de concert et temple fashion, et devient le point de ralliement entre monde du spectacle, des médias et des arts.  Depeche Mode, Brian Ferry, Simple Minds, Joy Division. David Guetta, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, Stella MacCartney, Jean Nouvel, Grace Jones, Spike Lee, Kim Basinger, Catherine Deneuve, Sean Penn, Johnny Depp, Kate Moss, Naomi Campbell, Claudia Schiffer, Bono, Prince, David Bowie, Mick Jagger, etc. La liste est infinie. En mai 2010 la légende s’interrompt : en raison de dangereux travaux de structure exécutés sans autorisation, la Préfecture de Police de Paris ferme le club.

ORIGIN OF THE MYTH

1885 – 1978 « Les Bains Guerbois »

Built in 1885, the building with its spectacular double sided entrance and bronze figurines was the home for some 130 years of the most famous Bath House of the capital. “Les Bains Guerbois„ were run by the Guerbois family for nearly a century until the beginning of the seventies before closing their doors for good. The space is a temple to the art of Russian, Turkish and sulphur baths and massage. Marcel Proust liked to come take his steam baths here, the workers from the nearby Halles food market came to shower and drink a café-calvados at dawn.

1978 – 2010 Concert Hall – Night Club

In 1978 two friends rented the venue to create something completely new on the Parisian scene: a rock concert hall which turned into a disco when the concert ended, while upstairs dinner was served all hours in an all-night restaurant with bar. They gave the job of decorating to a young decorator-designer: Philippe Stark. The venue became an institution, both concert hall and fashion temple, and it became the rallying point of actors, media and the arts. Depeche Mode, Brian Ferry, Simple Minds, Joy Division. David Guetta, Andy Warhol, Jean-Michel Basquiat, Keith Haring, Yves Saint Laurent, Karl Lagerfeld, Stella MacCartney, Jean Nouvel, Grace Jones, Spike Lee, Kim Basinger, Catherine Deneuve, Sean Penn, Johnny Depp, Kate Moss, Naomi Campbell, Claudia Schiffer, Bono, Prince, David Bowie, Mick Jagger, etc. The list is unending. In May 2010 the legend closed a chapter: because of dangerous structural work done without autorisation the Préfecture de Police de Paris closed the club down.